L'histoire d'Adanys et la rencontre avec les derniers Hommes fleurs

L'histoire d'Adanys et la rencontre avec les derniers Hommes fleurs

Adanys ? Pourquoi ce nom ? D'où provient-il ? Qu'est-ce qui se cache derrière ?

A l'origine d'Adanys il y a sa fondatrice, Ann-line, passionnée de cosmétiques naturels et soucieuse de l'environnement. Comme vous le savez, Adanys et ses premiers cosmétiques BIO ont vu le jour en 2016. Cependant, cette volonté d'apporter du bien être aux Hommes tout en préservant la nature vient de bien plus loin. Faisons un bond dans le passé, lors du voyage d'Ann-line en Indonésie. Et pour vous parler des Mentawaï et de leurs coutumes, nous avons posé quelques questions à Ann-line. 

Peux-tu nous expliquer le lien entre Adanys et les Mentawaï ?

"C'est en 2009 que j'ai eu la chance de visiter et de vivre quelques jours avec les Mentawaï, les derniers "Hommes-fleurs". Cette population vie sur l'île de Siberut, dans la jungle indonésienne à 150km de la côte ouest du Sumatra. L'île possède aujourd'hui le statut de "réserve protégée" par l'UNESCO. Pour accéder au village des Mentawaï il nous a fallu plusieurs jours de voyage dont une dizaine d'heures de pirogue. C'est grâce à ce voyage que j'ai pris conscience des bienfaits de la nature, de sa richesse et du clivage entre nos sociétés modernes et leur mode de vie. Il fallait que je devienne actrice d'un monde meilleur".

Situation géographique de l'archipel des Mentawaï

Maintenant que tout le monde connait l'origine d'Adanys, parles nous un peu plus des Mentawaï. 

"Au sein de la tribu il y a un "Sikerei" (c'est d'ailleurs le nom de notre bougie de l'enracinement), c'est un chamane qui pratique des rituels et qui protège le peuple. Ce peuple vie en totale harmonie avec la nature car il est animiste. C'est-à-dire que les Mentawaï considèrent que tout objet, être vivant ou élément naturel a une âme. C'est grâce à cette croyance qu'ils prennent soin de la nature et de ses ressources. Ils se considèrent comme les gardiens de la forêt qui voit sont équilibre menacé de plus en plus. On les surnomme les Hommes-fleurs car ils aiment se parer de fleurs pour s'embellir et donner envie à leur âme de rester dans leur corps, et ils font de même avec les tatouages. Ils sont habillés avec des pagnes fait d'écorces et de feuilles d'arbres qui s'assouplissent au fil du temps. Pour communiquer avec eux nous avions un traducteur, Moly, car les Mentawaï ont leur propre langue." 

De quoi vivent les Mentawaï ? 

"Ce sont des chasseurs cueilleurs hors-pair qui manient à la perfection la flèche et la machette. La chasse est effectuée par les hommes. Avant de partir à la chasse, le chamane de la tribu prépare un poison qui sera disposé sur les pointes des flèches pour tuer plus facilement les proies. Ce poison est constitué d'écorces, de feuilles et de racines toxiques. Pour remercier la nature, les Mentawaï effectuent une prière lorsqu'un animal est tué. En rentrant de la chasse, les crânes des animaux tués sont disposés à l'entrée de la maison car selon leurs croyances, cela permet aux prochaines chasses d'être plus fructueuses. Les crânes sont disposés de façon particulière en fonction de la provenance et de la race de l'animal tué : 

  • les crânes des cochons sauvages sont tournés vers l'extérieur de la maison. 
  • les crânes des cochons d'élevage sont tournés vers l'intérieur de la maison. 
  • les crânes des singes sont exposés ailleurs car ils sont considérés comme les animaux domestiques des esprits. 

Les femmes elles, doivent pêcher des crevettes, crabes ou petits poissons avec des épuisettes. La pêche est moins abondante que la chasse mais elle permet d'être un bon complément. Ils se nourrissent également grâce à la cueillette des fruits. Ils cultivent aussi le sagoutier. Cet arbre produit une farine très nutritive appelée Sagou que les Mentawaï utilisent dans presque toutes leurs recettes. Étant donné le nombre important de Sagoutier dans cette région, cela en fait l'aliment principal de la population mentawaï. Lorsqu'un arbre est abattu pour nourrir la tribu un autre est planté. Les Mentawaï élèvent également des animaux de rente tels que les poules et les cochons afin de les consommer lors d'événements importants. Ces animaux peuvent aussi servir de monnaie d'échange dans les villages plus civilisés."

Comment s'organise la vie de la tribu ? 

"Ils vivent tous dans la maison commune appelée Uma (tient comme notre bougie de la concentration). Il existe également des "sapo" qui sont des petites maisons dans lesquelles les couples peuvent se retrouver pour avoir de l'intimité et dans lesquelles les hommes se reposent après la chasse."

Quelles sont les coutumes de ce peuple ? 

"Les Mentawaï aiment parer leur corps de tatouages. Leurs tatouages sont souvent des courbes et des lignes sur tout le corps et le visage. Les hommes et les femmes se font tatouer de la même façon sauf pour les bras et les cuisses des femmes qui doivent rester nus. Il y a 3 explications à ces tatouages : 

  • les croyances animistes : plus le corps des Mentawaï sera sublimé avec des tatouages et plus leurs âmes auront envie d'y rester. 
  • les tatouages totémiques : ils permettent aux Mentawaï de montrer leur appartenance à un clan, une tribu ou une famille grâce à des symboles. 
  • les tatouages en hommage à leurs exploits et compétences : ces tatouages représentent des machettes, des pagaies ou encore des filets de pêche afin de montrer aux autres les qualités de chacun. 

Une séance de tatouage se déroule avec toute la communauté et ce sont les plus anciens du village qui décident si les dessins sont beaux ou non. Les tatouages sont effectués de manière ancestrale avec la pointe d'un clou et un bout de bois pour taper dessus, c'est extrêmement long et douloureux. Le peuple fabrique son encre lui même avec du jus de canne à sucre et du noir de fumée."

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris dans cette culture ? 

"Ils n'ont pas de notion d'âge! Les Mentawaï ne comptent pas les années comme nous donc ils ne connaissent pas leur âge et ils fonctionnent encore avec un un système de troc ; le seul commerce qu'ils font est avec des animaux. Depuis plusieurs années, certains Mentawaï sont partis vivre dans des villages plus civilisés qui ont été bâtis par le gouvernement indonésien dans le but de diviser ces peuples. Le gouvernement n'accepte pas les croyances animistes des Mentawaï." 

De cette rencontre… à la création d'Adanys

C'est donc depuis son voyage qu'Ann-line a modifié sa façon de vivre en prenant réellement conscience de la richesse de la natureQuelques années plus tard, elle décide d'allier ses connaissances sur les cosmétiques naturels et les bienfaits de la nature en créant la marque Adanys, en hommage au chef de la tribu Adan. 

    Laisser un commentaire